Le Stress Post Traumatique

Qu'est ce que l'ESPT (ou PTSD) ? Comment le soigner?

Qu'est ce que l'épisode de stress post-traumatique?


L'état de stress post-traumatique (ESPT) ou le syndrome de stress post traumatique (SSPT) ou le post traumatic stress disorder (PTSD) est un trouble anxieux sévère qui peut se produire chez les personnes qui ont été victimes ou témoins d'événements potentiellement mortels tels que les catastrophes naturelles, les accidents, les incidents terroristes, la guerre, ou encore les agressions personnelles violentes comme le viol.

Les personnes qui souffrent d'ESPT revivent souvent l'expérience à travers des flashbacks ou des cauchemars, ont une difficulté à s'endormir, et se sentent détachées ou "brouillées".

Le stress post-traumatique a souvent été mal compris ou mal diagnostiqué, même si la maladie a des symptômes très spécifiques. Bien qu'il ait été une fois pensé pour être principalement un trouble d'anciens combattants qui avaient été impliqués dans de violents combats, les chercheurs savent maintenant que l'ESPT affecte aussi les civils, femmes et hommes, et qu'il frappe plus de femmes que d'hommes. Dans certains cas, les symptômes de l'EPST disparaissent avec le temps, alors que dans d'autres, ils persistent pendant de nombreuses années.

L'épisode de stress post traumatique se manifeste souvent avec d'autres troubles, tels que la dépression, la toxicomanie, les problèmes de la mémoire, et d'autres problèmes de santé physique et mentale. Toute personne qui subit un traumatisme ne nécessite pas de traitement; certaines personnes récupèrent à l'aide de la famille ou des amis. Mais beaucoup nécessitent un traitement professionnel pour récupérer des dommages psychologiques qui peuvent résulter de l'expérience, du témoignage, ou de la participation à un événement extrêmement traumatisant.

L'ESPT apparaît habituellement dans les trois mois du traumatisme, mais parfois le trouble apparaît plus tard. Les symptômes de l'ESPT se divisent en trois catégories:

L'intrusion
Chez les personnes atteintes de stress post traumatique, des souvenirs du traumatisme réapparaissent de manière inattendue, et des épisodes appelés "flashbacks" s'introduisent dans leur vie quotidienne. Cela se produit lorsque soudainement, de vifs souvenirs, accompagnés par des émotions douloureuses, dominent l'attention de la personne. Les Flashbacks peuvent être tellement intenses que les individus se sentent comme s'ils sont réellement en train de revivre l'expérience traumatisante ou de la voir se dérouler sous leurs yeux et dans leurs cauchemars.

L'évitement
Les symptômes d'évitement affectent les relations avec les autres: La personne évite souvent des liens étroits affectifs avec la famille, les collègues et les amis. Dans un premier temps, la personne peut ressentir des engourdissements, avoir une baisse dans les émotions (qu'on appelle émoussement affectif), et se limite aux activités mécaniques de la routine. Plus tard, pendant la reviviscence de l'événement traumatique, l'individu peut alterner entre un flot d'émotions intenses provoquées par le flashback et une incapacité totale à ressentir ou exprimer des émotions. Une personne atteinte du SSPT évite les situations ou activités qui rappellent l'événement traumatique initial.

L'Hypervigilance (Hyperarousal)
Le SSPT peut amener les individus à agir comme s'ils sont constamment menacés par le traumatisme qui a causé leur pathologie. Ils peuvent soudainement devenir irritable ou explosifs, même s'il n'y a aucun élément déclencheur extérieur. Ils peuvent avoir une difficulté à se concentrer ou à se rappeler des informations quotidiennes, et, à cause de cauchemars terrifiants, peuvent développer une insomnie. Ce sentiment constant de danger imminent provoque des réactions de sursauts importants.

Enfin, de nombreuses personnes atteintes de SSPT tentent également de se débarrasser des flashbacks douloureux, et de l'anxiété en se réfugiant dans l'alcool ou dans d'autres drogues dans un but "d'automédication" ou pour oublier la douleur et le traumatisme temporairement. Une personne atteinte du SSPT peut montrer un faible contrôle de ses pulsions et peut être à risque de suicide.


Comment soigner l'épisode de stress post-traumatique?


Aujourd'hui, les professionnels de la santé mentale ont beaucoup de succès dans le traitement des effets bien réels et douloureux du stress post-traumatique. Ils utilisent une variété de méthodes de traitement pour aider les gens atteints du SSPT à surmonter leur traumatisme et la douleur.


La Thérapie Comportementale et Cognitive:

La thérapie cognitivo-comportementale, dans son aspect cognitif et émotionnel, se concentre sur la correction des pensées douloureuses en apprenant aux gens atteints du SSPT des techniques de relaxation et en examinant et stimulant les processus mentaux qui sont à l'origine du problème.
Dans son aspect comportemental, la TCC met en avant l'exposition dans l'épisode de stress post-traumatique (ESPT). Le psychologue utilise prudemment, de façon répétée et détaillée l'imagination du traumatisme. Il utilise également l'exposition progressive à des symptômes «déclencheurs» qui sont crées cette fois dans un contexte sécuritaire et contrôlé pour aider la personne à faire face et à prendre le dessus sur la peur et la détresse qui ont été accablantes lors du traumatisme. Dans certains cas, les souvenirs du traumatisme peuvent être confrontés tous à la fois (flooding). Avec d'autres situations encore, il est préférable de travailler jusqu'au traumatisme le plus grave graduellement (désensibilisation).


La psychothérapie psychodynamique amène l'individu à réfléchir sur comment son comportement et son expérience au cours de l'événement traumatique l'auraient affectés.

La thérapie familiale peut également être recommandée dans le cas où le comportement du conjoint et des enfants peuvent affecter l'individu ayant un SSPT.

Des groupes de parole de personnes traumatisées peuvent enfin apporter un soutien à travers le partage des expériences. Les membres du groupe s'entraident en se rendant compte que beaucoup de gens auraient réagi de la même façon et ressenti les mêmes émotions.