La gestion du stress et de l'anxiété

Qu'est ce que le stress et l'anxiété?

Le stress est un phénomène normal, nous y sommes tous soumis. Il traduit la manière dont notre organisme s'adapte aux exigences et aux changements que nous vivons. Il peut être déclenché par les activités et les tracas du quotidien, les grands changements de l'existence comme un mariage, une naissance, un deuil, ou les épreuves de la vie, comme un divorce, un chômage, une maladie, une agression, un accident, etc. C'est une réaction positive puisqu'il nous donne les moyens de réagir.

L'anxiété est l'émotion principale et normale qui découle du stress. On peut la définir comme une perception et une anticipation du danger et de la menace d'une situation. Au delà d'un certain seuil, le stress devient négatif car nous ne sommes plus capables d'y faire face. Stress et anxiété sont alors indissociables.


Est-ce que je suis stressé(e)?

Quelques signes trompeurs comme la fatigue, le mal à la tête ou au dos, les troubles du sommeil, un énervement peuvent découler du stress sans que la personne ne se rende compte de l'état du stress dans lequel elle est. 

Le stress et l'anxiété touchent beaucoup de monde et on les nomme souvent le mal du siècle. 

Quelques chiffres significatifs et traduisent bien le mal être actuel : 

28% des 147 millions de salariés de l'Union Européenne se plaignent de stress, les Français sont les premiers consommateurs de tranquilisants au monde et 25% de la population a souffert (ou souffrira) au cours de sa vie d'un trouble anxieux ou dépressif. Les femmes semblent plus sensibles que les hommes et les études montrent une prédominance féminine, mais on ne sait pas si, en réalité, ce n'est pas parce qu'elles en parlent plus facilement que les hommes.


Le stress est-il mauvais pour la santé?

Le stress peut avoir un effet négatif sur la santé par son action biologique. Celle-ci est aujourd'hui un peu mieux connue et implique le cerveau, les hormones, le système nerveux sympathique et le système immunitaire. Par exemple, le stress modifie nos défenses immunitaires ce qui nous fragilise vis à vis des infections, ce que l'on a observé chez des étudiants surmenés avant un examen qui font plus de poussées d'herpès. Par ses effets sur les sécrétions digestives, le stress favorise l'ulcère duodénal. Par ses effets sur la tension artérielle et la circulation sanguine, le stress aggrave les maladies cardiovasculaires.

Des études ont montré que chez les patients qui avaient subi un infarctus du myocarde, un programme de gestion du stress avait un effet très bénéfique sur la santé. Si les maladies psychosomatiques sont les premières concernées par le stress (migraine, hypertension artérielle, asthme, ulcère, colopathies...), toutes les maladies le sont à des degrés divers. Dans les cancers ou les maladies de système (polyarthrite, psoriasis, rectocolite...), le stress est loin d'être la seule cause mais il peut jouer un rôle dans le déclenchement et l'évolution du problème.Une bonne gestion du stress et de l'anxiété sont utiles voire dans certaines situations nécessaires pour améliorer la qualité de vie et l'évolution de la maladie.

Enfin sur le plan psychique, les émotions négatives liées au stress de vie, qui sont enregistrées et stockées dans le cerveau, peuvent se réactiver à certains moments de la vie, par exemple sous l'influence de nouveaux stress, et conduire à une anxiété pathologique ou une dépression.

(pour plus de lecture consulter les riches écrits du Dr Dominique Servant dans ce domaine)


Comment gérer le stress et l'anxiété?

Il existe aujourd'hui des programmes spécifiques adaptés à la gestion du stress et de l'anxiété. Quelques différences mineures existent entre ces programmes mais dans le fond, tous traitent deux volets primordiaux : 

- La gestion du corps: C'est un travail d'apprentissage des techniques de respiration et de relaxation. 

- La gestion des pensées: Il s'agit de détecter les croyances "tordues" qu'on peut avoir dans la perception du monde et la perception de soi même et qui peut être en lien direct avec le maintien du stress et de l'anxiété dans la vie de la personne.

- L'entraînement et l'exercice: En thérapie comportementale et cognitive, nous mettons l'accent sur l'importance de l'agir. Le travail thérapeutique, qu'il soit en groupe ou en individuel, est basé prioritairement sur la mise en place des techniques apprises, le jeu de rôle par rapport à des situations bien concrètes, l'acquisition de nouveaux outils, et une rigueur par rapport à leur application.