Qu'est ce que la dépression post partum? Comment la soigner?

Dépression post partum

Qu'est ce que la dépression du post partum?​

Avoir un bébé est à la fois porteur de bonheur et d'anxiété pour la plupart des femmes. Mais pour les femmes atteintes de dépression post-partum ou péripartum, cela peut devenir très pénible et difficile. La dépression post-partum est une maladie grave, mais traitable, qui implique des sentiments d'extrême tristesse, d'indifférence et / ou d'anxiété, de somnolence et d'appétit. Cela comporte des risques pour la mère et l'enfant.

Des femmes peuvent également souffrir de dépression pendant la grossesse. La dépression peripartum désigne la dépression pendant ou après la grossesse

On estime qu'une femme sur sept souffre de dépression peripartum.

La grossesse et la période après l'accouchement peuvent être des moments particulièrement vulnérables pour les femmes. Les mères subissent souvent d’immenses changements biologiques, émotionnels, financiers et sociaux au cours de cette période. Certaines femmes risquent davantage de développer des problèmes de santé mentale, notamment la dépression et l’anxiété.

Près de 70% des nouvelles mères souffrent du «baby blues», un trouble de courte durée qui n'interfère pas avec les activités quotidiennes et ne nécessite pas de soins médicaux. Les symptômes de cet état émotionnel peuvent inclure des pleurs sans raison, de l'irritabilité, de l'agitation et de l'anxiété. Ces symptômes passent seuls et sans traitement.

La dépression du peripartum est différente du «baby blues» dans lequel la femme est épuisée sur les plans émotionnel et physique et cet état peut durer des mois, voire davantage. Se faire aider est très important pour la mère ainsi que pour l'enfant.

Une dépression du péripartum non traitée n’est pas seulement un problème pour la santé et la qualité de vie de la mère, elle peut aussi affecter le bien-être du bébé qui peut naître prématurément avec un faible poids à la naissance. La dépression du peripartum peut causer des problèmes de lien avec le bébé et peut contribuer aux problèmes de sommeil et d'alimentation de ce dernier. À plus long terme, les enfants de mères présentant une dépression du péripartum risquent davantage de présenter des déficits cognitifs, affectifs, de développement et verbaux, ainsi que des aptitudes sociales altérées.


Comment soigner la dépression du post-partum ou péripartum?

Beaucoup de femmes peuvent souffrir en silence, considérant leurs difficultés comme faisant partie intégrante de la grossesse et de l'accouchement et ne demandant pas de soins. Le traitement de la dépression pendant la grossesse est essentiel. Une prise de conscience et une compréhension accrues peuvent conduire à de meilleurs résultats pour les femmes et leurs bébés.

Comme pour les autres types de dépression, la dépressionpost-partum peut être traitée par une psychothérapie, des médicaments, des changements de mode de vie et des mesures de soutien, ou une combinaison de ceux-ci. Les femmes enceintes ou qui allaitent devraient discuter des risques et des avantages des médicaments avec leur médecin. En général, le risque de malformations congénitales pour le fœtus est faible et la décision doit être prise en fonction des risques et des avantages potentiels.

En général le traitement le plus souvent recommandé pour des femmes enceintes ou allaitantes atteintes de dépression ou d'une dépression grave est la psychothérapie sans médicament en tant que traitement de première intention lorsque la dépression ou l'anxiété est légère. Pour les femmes souffrant de dépression ou d'anxiétémodérée ou sévère, les antidépresseurs doivent être considérés comme traitement primaire.

Avec un traitement approprié, la plupart des nouvelles mères trouvent un soulagement de leurs symptômes. Les femmes traitées pour une dépression du peripartum devraient poursuivre le traitement même après qu'elles se soient senties mieux. Si le traitement est arrêté trop tôt, les symptômes peuvent réapparaître.